C'est entendu.

mercredi 20 janvier 2010

[Réveille Matin] Mustang - Pia Pia Pia

Alors bon, on va me traiter de tous les noms, ça n'est pas très grave, mais je vais vous parler de Mustang, la dernière coqueluche Made In France de Rock&Folk, et même de MagicRPM depuis deux mois, et vous, vous allez penser à Naast et BB Brunes, et aux greluches de Plasticines, et vous n'aurez pas tort mais vous n'aurez pas raison non plus.

Certes, le chanteur de Mustang, Jean Felzine, est un jeune mec de 21 ans, un peu en retard. On est en 2010 et Jean Felzine vient de découvrir les Rolling Stones, Suicide et les Stooges, après avoir suivi la piste d'Elvis, Gene Vincent et Johnny Burnette. On est en 2010 et il y a quelques mois, Mustang sortait son premier album, "A71," relançant une sorte de revival 50's entamé il y a bien trente ans, au début des années 80 par Alan Vega, à New York, qui muta très vite au contact du punk et des habitudes de production 80's pour enfanter d'une part Huey Lewis et d'autre part Elvis Costello. Certes Felzine chante en français la plupart du temps, et ses textes pourront choquer la jeunesse (post)lycéenne de France (et pourtant Dieu sait que ces mots sont de rigueur), et certes il porte la banane en toute occasion et chante comme Dominique A dans un Saloon, sans pour autant savoir qui est Dominique A.


Pia Pia Pia

Mustang n'apporte rien de neuf, rien du tout, et vous pouvez le leur reprocher autant que vous voudrez, mais leur pop-a-billy n'est pas là pour ça. A vrai dire, au sein de la vague de "rockeurs en français" dénichés et portés aux nues par Manœuvre et Eudeline, ceux-là sont les seuls qui savent jouer des chansons, les seuls capables d'avoir un son intéressant (les claviers sont très cools, l'ensemble groove), et les seuls dotés d'un véritable chanteur (peu importe que ses mimiques vous horripilent ou pas, ça n'est pas un petit branleur de plus passé derrière le micro parce qu'il en fallait un), qui à aucun moment ne se prend pour le poète qu'il n'est pas, et qui en prime ne manque pas d'humour, et c'est pourquoi je vous propose ce matin ce Pia Pia Pia très Dutronc, pas forcément représentatif de l'album, mais qui me fait plaisir parce qu'il démontre que de jeunes gens faisant un groupe en 2009 n'ont pas besoin d'écrire d'affreux textes miaulés avec complaisance pour chanter dans notre langue.


Joe

P.S. : Si vous n'aimez pas Mustang et si vous n'aimez pas non plus Dominique A, ni Elvis, demain quelque chose d'entièrement, de totalement, de tellement différent vous attend.

6 commentaires:

  1. Mec, j'ai pas écouté, mais si c'est digne de Revolver (je m'en remets pas de ce truc), je te tue.

    Quid de Dominique Sonic?

    RépondreSupprimer
  2. J'ai failli évoquer Dominic, certes. Et non c'est pas Revol "on chante en anglais mais on a un accent français pas possible du coup c'est affreux et en plus nos chansons sont molles comme du flan" Ver.

    RépondreSupprimer
  3. "BALANCE LA TECHNO DE DONKEY RHUBARD TETE DE NOEUD AU LIEU DE TRANSFORMER ÇA EN COMPTINE DE PÉDÉ"

    :P

    RépondreSupprimer
  4. à quand une critique d'une chanson moisie de bénarbar, calogero ou julien doré??

    RépondreSupprimer
  5. Que de mauvaise foi, tout de même !

    RépondreSupprimer